Logo club Villes et Territoires Cyclables

pictogramme appareil photoGalerie vidéos

Visibilité des cyclistes - Mode d'emploi


pictogramme logo club des villes et territoires cyclablesProchains événements

21e congrès du Club

>11/14 octobre 2017

Paris

pictogramme appareil photoGalerie photos

Partenaires

Membres associés

Accueil  > 

Observatoire de l'indemnité kilométrique vélo

club_ademe.jpg

L'Observatoire de l'indemnité kilométrique vélo (IKV), parrainé par Ségolène Royal, Ministre de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat et d’Alain Vidalies, Secrétaire d’État auprès de la ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, est une initiative portée par le Club des villes et territoires cyclables et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).

L'indemnité kilométrique vélo (IKV) a été créée par la Loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte publiée le 17août 2015 (article 50) sur proposition du Club des parlementaires pour le vélo et du Club des villes et territoires cyclables. Elle vise à inciter les salariés à se rendre au travail à vélo. La Loi de finances rectificative pour 2015 a modifié cet article en la rendant facultative. Le décret n° 2016-144 du 11 février 2016 fixe le montant à 25 centimes d'euros du km. Un plafond de 200 euros est fixé pour l'exonération de cotisations sociales pour l'entreprise (qui peut verser davantage) et d'impôt sur le revenu pour le salarié.

L’IKV est cumulable avec le remboursement de l'abonnement de transports publics pour les trajets vélo effectués en rabattement.

Pour rappel, sur proposition du Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, l'ADEME a mis en place une expérimentation en 2014. Celle-ci avait permis de mettre en évidence une hausse de 50% de la part modale du vélo pour les déplacements domicile-travail dans les entreprises ayant participé à l’expérimentation. Le nombre de cyclistes avait été multiplié par deux. 

Une deuxième phase d'expérimentation menée par l'ADEME montre que l'effet de la mesure s'amplifie avec le temps. L'augmentation de la part modale vélo atteint 125 % au bout d'un an. Enfin, cette seconde expérimentation montre que l'IKV bénéficie d'une perception très positive de la part de l'ensemble des salarié, qu'ils soient cyclistes ou non-cyclistes.

 

©2012-2016 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site