Logo club Villes et Territoires Cyclables

pictogramme logo club des villes et territoires cyclablesProchains événements


pictogramme appareil photoGalerie photos

Partenaires

Membres associés

Accueil  >  Actualités  >  Programme “Mobilité [...] (MASSCE)”:

Programme “Mobilité active, sport-santé et compétitivité des entreprises (MASSCE)”:

18 structures participent à l’expérimentation en cours de mise en oeuvre.

L’ADEME et le Club des villes et territoires cyclables, en partenariat avec l’Observatoire National de l’Activité Physique et de la Sédentarité (ONAPS), la Fédération Française du Sport d’Entreprise (FFSE) et la Société Française de Santé Publique (SFSP) ont lancé en mars dernier le programme de travail « Mobilité active, sportsanté et compétitivité des entreprises (MASSCE) ». Il vise à croiser deux dynamiques, complémentaires, mais qui progressent parallèlement, en s’ignorant souvent: d’une part, les démarches de promotion de l’activité physique et sportive dans les entreprises, et d’autre part, le développement de l’usage du vélo et de la marche dans la mobilité domicile-travail. Le programme vise à favoriser leur rapprochement et leur synergie, dans l’intérêt des entreprises et des salariés, à un moment où sont encouragés, et dans certains cas obligatoires, les plans de mobilité en entreprise (et à compter du 1er janvier 2019 dans les administrations). Le programme s’adresse à des structures volontaires, déjà engagées dans des démarches sport/santé et/ou mobilités actives, mais aussi à celles qui n’ont encore rien expérimenté dans le domaine. A travers ce programme, l’objectif est de comprendre les motivations, les facteurs clés de succès, les freins pour les structures dans leur mise en œuvre de programme de mobilité et de promotion de l’activité physique et sportive. 18 structures ont répondu à l’appel qui courait jusqu’au 1er septembre dernier, relayé notamment par deux territoires associés à la démarche : l’Ile-de-France et la Métropole de Lille. Parmi elles, 12 sont issues du secteur privé, et 6 du secteur public ou semi-public. De tailles diverses, la plupart ont entre 100 et 500 salariés. Le premier comité de pilotage du programme s’est réuni le 25 octobre dernier pour préciser les deux grandes étapes de l’expérimentation : comprendre, d’abord, le contexte de la structure interrogée, ses motivations et freins à la mise en œuvre (ou non) d’actions en matière de sport/ santé des salariés, et/ou en faveur des mobilités actives. Mesurer, ensuite, les impacts des actions en faveur du sport/santé des salariés, et/ou de la pratique des mobilités actives. Le Club et l’Ademe ont mandaté le bureau d’étude Inddigo, qui sera appuyé par l’ONAPS, pour mettre en œuvre ce programme. Une synthèse finale sera élaborée pour rapporter les résultats de l’expérimentation.

©2012-2018 Azimut Communication - Création sites internet & Bornes interactives
Mentions légales | Plan du site