Logo Villes & territoires cyclables

La sécurité des cyclistes

Le sentiment d’insécurité figure toujours en tête parmi les freins à l’usage du vélo. En 2017 dans le baromètre de la Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB), 90% des 113 000 répondants estiment « que les conditions actuelles ne permettent pas aux enfants ou aux personnes âgées de se déplacer à vélo en sécurité ».

Le sentiment d'insécurité à vélo n’est pas corroboré par les chiffres de la sécurité routière faisant état d’environ 150 décès de cyclistes par an, toutes pratiques confondues pour environ 500 piétons et près de 3 000 automobilistes. Toujours trop important, ce chiffre reste stable pour les cyclistes. En France, 137 cyclistes ont perdu la vie sur la route entre janvier et novembre 2020, selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR). Rappelons que 30 % de la mortalité routière se constate en agglomération.

Capture d’écran 2021 01 31 à 18.27.10

Cyclistes et piétons, même combat. Le cycliste reste un des usagers les plus vulnérables dans l’espace public avec les piétons. En 2017, 138 personnes ont été tuées en traversant sur un passage piéton, et la moitié de ces victimes avaient plus de 65 ans. L’absence de visibilité est source d’accident : près de la moitié des piétons tués chaque année le sont sur les quatre mois d’octobre à janvier. La sécurité physique des déplacements à vélo et des piétons reste une préoccupation majeure pour les collectivités territoriales qui disposent de moyens pour réguler la circulation et partager l'espace public.

Des pistes cyclables sécurisée. Une récente étude canadienne montre que l’aménagement d’une piste cyclable séparée diminue le risque d'accident de 38 %, mais également de 35 % à proximité de cette nouvelle infrastructure. Selon le baromètre de la FUB, 90 % des répondants pensent que les conditions ne permettent pas aux enfants ou aux personnes âgées de se déplacer à vélo en sécurité. Les pistes cyclables séparées sont plébiscitées, avec 80% de personnes demandant davantage d’aménagements en site propre

Photo p 18 bisAlain Dalouche
L'apprentissage, chaînon manquant de la sécurité. Le bien-fondé d’équipements adaptés ne dispense pas d’apprentissage, un des enjeux du Savoir rouler mis en place pour les plus jeunes. "La pratique du vélo baisse parmi les jeunes, notamment les collégiens, qui représentaient encore dans les années 90 les principales équipes du peloton. Le vélo a quasiment disparu des écoles primaires au bénéfice surtout de l’accompagnement en voiture. Or l’on sait que les pratiques de mobilité des jeunes influencent leurs futures pratiques adultes", rappelle l'étude Impact économique et potentiel de développement des usages du vélo en France.

La vitesse, un sujet essentiel. Les chiffres de l'accidentalité routière comportent un biais, pour ne pas parler d’« oubli » : les près de 500 piétons tués en 2018 n’ont pas trouvé la mort seuls ! Dans combien de décès la voiture est-elle impliquée ? Si l’automobiliste n’est pas forcément responsable de tous les accidents, c’est bien à la présence de la voiture (une "petite tonne") et à sa vitesse qu’incombe cette charge. Le bilan du « système auto » devrait considérer les victimes dans et hors du véhicule.

Ambiance Bouchons
Limiter la pression automobile et partager l’espace public. Réduire la vitesse, tourner le dos aux grandes artères urbaines et remettre le piéton au centre constituent les leviers de nombreux territoires. La métropole de Grenoble, mais aussi des villes de plus petites tailles, à l'image de Vitré (35) qui a présenté « sa démarche de concertation et de pragmatisme » lors des Rencontres du Club de 2019. La marge de manœuvre existe ! Environ deux tiers de la gestion du réseau routier national de 1 103 000 km se trouve dans les mains des communes (701 000 km), alors que les départements (381 000 km), l’État (11 700 km) et les concessionnaires (9 200 km) contrôlent le reste de l’infrastructure (Union routière de France, faits et chiffres 2018). 

De nouvelles dispositions de la loi d'orientation des mobilités et du Plan vélo donnent des outils supplémentaires aux collectivités territoriales pour sécuriser les déplacements cyclistes et piétons.